02 décembre 2012

Monstre mythologique Cecaelia

Nom : Cecaelia
Espece : Homo Octopus Squidis
Apparence : torse humain et tentacules de pieuvre en guise de jambes.
Origine : Né de l'union interdite entre une sirène et un des enfants du Kraken, ce peuple fut banni des mers froides vers les eaux plus chaudes au Sud de l'Arctique, jugé comme une aberration du peuple de la mer.
Habitat : On trouve principalement des cecaelia le long des côtes européennes ainsi que dans l'océan Atlantique.

La Cecaelia a longtemps fait parlé d'elle, depuis l'époque Scandinave jusqu'à la fin de l'âge d'or de la piraterie. Certaines légendes bretonnes font aussi références à la Cecaelia. Son but dans la vie est assez simple. La Cecaelia est connue pour s'agripper à un partenaire afin de satisfaire ses désirs, c'est à dire manifester de l'affection et également en recevoir. En effet, son sens du toucher est plus développé que celui de ses congénères males, ce qui fait qu'elle est très affectueuse. Cela lui vaut parfois une mauvaise réputation car elle peut également vouloir combler ses désirs avec un humain semant alors la panique car on a longtemps cru qu'elle agrippait les marins pour les noyer et ensuite les dévorer. Ce cas est relaté par des marins en pleine mer, mais les Cecaelia son également présent sur les côtes. Dans ce cas là, elles sont décrites commes de splendides créatures permettant aux humains de découvrir les délices des la mer.

La Cecaelia est munie de branchies et possède des pseudo-poumons, ce qui lui permettent de respirer à l'air libre si elle s'aventure sur la terre ferme près des côtes. La cecaelia est carnivore et est friante de poissons, crustacés et coquillages. En aucun cas, elle ne dévorerait un humain, car elle voit en lui un moyen de combler ses désirs et non son estomac. Pour séduire un partenaire, elle prends des couleurs chatoyantes et execute une sorte de danse en nageant autour du potentiel partenaire afin de se faire désirer. Si la tentative est concluante, les deux amants s'aggrippent et partent en ballet.
Ils peuvent rester ainsi l'uns contre l'autre pendant plusieurs jours afin de mieux se connaître. Si une Cecaelia se sent agressée ou est en colère, elle prends des tons sombres et modifie la texture de sa peau pour donner l'impression qu'elle posséde des épines sur son corps afin de dissuader l'adversaire. En cas de combat, elle utilisera ses tentacules pour immobiliser et ensuite broyer l'adversaire. Les mâles ayant des tentacules plus longues et puissantes neutralisent facilement leur opposant. L'être humain peut s'accoupler avec l'espèce Cecaelia. L'hybride est alors capable de vivre aussi bien dans l'eau que sur la terre ferme.

 

J'ADORE mes cours d'Illustration !! Pour ce devoir, nous devions créer une créature mythologique à partir d'un mot qu'on a tiré au sort. Coup de bol pour moi, je suis tombé sur "Le désir". Donc pour arriver à ce résultat, je me suis dit que le désir, c'est vouloir quelque chose et ne plus le lâcher, que l'on veut combler un manque ou attraper quelque chose qui a de la valeur à nos yeux. Ainsi l'image qui ressortait le plus était des mains, mais pour rendre ça plus "monstres" j'ai finalement obté pour des tentacules. Il ne me restait plus qu'à faire une petite biographie ainsi qu'une caractérisation pour répondre au sujet. Bon, bien sur il y a une petite référence à Ursula de "La petite sirène" de Disney, mais ce n'est pas très flagrant. Cela dit, je ne sais pas si ça se prononce "cékaélia", "céssaélia" ou "cicélia"... Enfin bon sachez que cette créature peut s'appeler aussi "scylla" ou "cilophyte".

Une dernière chose avant de partir. La colorisation a entièrement été faite sous Photoshop MAIS en modifiant pleins de paramètres du pinceau, j'ai réussi à faire un rendu qui a exactement le même aspect que mes dessins au Pro-Marker ! J'ai mis les deux côte à côte, on ne voyait aucune différence !! I got the power !!!

Posté par Chopper25 à 00:28 - - Commentaires [7] - Permalien [#]

Commentaires sur Monstre mythologique Cecaelia

    ça doit être aussi bon que du poulpe grillé ^^ ( chapeau pour le rendu pro marker,j'ai pas vu que c'était du photoshop....hum...dévoile ton secret !)

    Posté par monkey, 02 décembre 2012 à 07:09
  • -> Monkey Sama : J'ai jamais goûté poulpe grillé. Et bien mon secret, le voilà : dans Photoshop, quand tu prends l'outil pinceau, juste à côté à droite il y a un icône appelé activer/désactiver Panneau de forme. En cliquant dessus, ça t'ouvres une fenêtre avec plein de paramètres. Ceux que j'ai utilisé sont Forme de pointe, Dynamique de forme, Diffusion et Transfert. Le but est d'arriver à créer un pinceau qui fait des ronds de couleurs avec une opacité différente pour chaque forme ronde.

    Exemple : Forme de pointe > taille 30px, dureté 100%, Pas 19%
    Dynamique de forme : tous à zéro Mais branchez une tablette graphique
    Diffusion > diffusion 700% ne touchez rien d'autre
    Transfert > Variation de l'opacité 60%

    En bidouillant seulement ces paramètres, en baissant l'opacité du pinceau autour de 20% et en faisant plusieurs passage au même endroit, on obtient quelque chose de très sympa. Il suffit ensuite de faire plusieurs calques, de les passer en mode Produit et de baisser leur opacité en fonction de l'effet voulu pour arriver à ce résultat. Pensez juste de la même manière que quand vous utilisez des Pro-Marker (couches, pression sur le crayon, superposition de couleur, ...)
    Si vous avez un doute, faîtes un dessin au Pro-Marker et retournez la feuille, vous verrez alors par transparence ce qui doit être obtenu sous Photoshop sans les traits de contours. Bonne chance !

    Posté par Chopper, 02 décembre 2012 à 09:27
  • merci , je vais tester!!

    Posté par monkey, 03 décembre 2012 à 06:39
  • Monkey m'a donné faim...!

    "elle peut également vouloir combler ses désirs avec un humain"... if you know what I mean...

    Mais HOW THE FUCK pourraient s'accoupler une sirène et un poulpe géant? Elle pond ses oeufs et ils les féconde? hum...

    Posté par Cla, 03 décembre 2012 à 18:19
  • Reproduction sirène

    eh biiiiinnn... D'un point de vue scientifique, c'est vrai que l'on se pose la question. La reproduction des sirènes fait débat depuis longtemps. Mais comme je suis le créateur et que je n'ai pas envie de dire "c'est la magie de la BD" et de laisser mes fans dans le doute, je vais répondre à cette question.

    Cette réponse ne marchera que dans MON univers, alors si vous trouvez une autre explication, il ne faudra pas la prendre en compte :

    Les sirènes à queue de poisson mâles et femelles possèdent des pseudo-organes génitaux sur la partie avant de leur queue qui sont cachés sous une membrane. Même aspect et même fonction que chez les humains. Cependant, l'accouplement ne peut se faire que de face. Le mâle féconde donc la femelle de la même manière que les humains et la sirène accouche de bébés sirènes.

    Pour la reproduction des poulpes et pieuvres, les mâles possèdent deux tentacules appelés "Hectocotyle" qui contiennent leur semence et fécondent la femelle lors de l'acte.
    Ainsi donc une pieuvre peut alors féconder une sirène et elle accouchera d'une Cecaelia. En espérant avoir éclaircit quelques points obscures.

    Posté par Chopper, 03 décembre 2012 à 20:05
  • Wao, c'est tellement plus simple pour les humains

    Posté par Cla, 04 décembre 2012 à 10:11
  • Creation?

    Salut! j'aime bcp ton article, et je me demande si tu as crée ce personnage de toute piece ou existe t il vrmt dans la mythologie ?

    Posté par Aurelie, 25 février 2014 à 17:49
Poster un commentaire