Le blog de Chopper

16 novembre 2016

Sunset, pillows and bed

(Image cliquable)

Qu'il est bon de ne rien faire, tout en sachant que la Terre continue de tourner. Depuis que je suis dans cet appartement, Stella a passé beaucoup de temps allongée sur ce double-lit, la tête reposée sur des dizaines d'oreillets et de coussins. Tel une petite princesse entourée de ses peluches... ou une paresseuse qui se la coule douce. ^_^

C'est dans des moments comme ça que je me rend compte que les cheveux attachés, c'est finalement BEAUCOUP plus simple à dessiner. Mais en même temps, une fille dont les cheveux arrivent jusqu'aux genoux, endormie paisiblement sur un lit douillet, c'est tellement beau. ;)

01 octobre 2016

Sous un arbre, au clair de lune.

(Image cliquable)

Sephora et Pierrot continuèrent alors de parler de tout et de rien. Ils discutèrent de sujets en rapport avec le cirque jusqu'à des choses toutes à fait banales. Ils parlèrent encore tant et si bien qu'ils en oublièrent le temps et qu'ils étaient des artistes de cirque, prêt à faire leur numéro devant des centaines de personnes, sous les feux des projecteurs... Ainsi, la nuit était bien entamée, les étoiles paraissaient clignoter dans le ciel et ils n'entendaient plus les bruits du reste du monde .

Puis surgissant de nulle part dans l'ombre de la nuit, Mr Loyal, un petit homme au ventre rond, au chapeau haut de forme vertigineux, un monocle luisant à l'oeil gauche, un costume rouge et or impeccable, un pantalon blanc, une canne à la main et des bottes cirées, s'avança vers eux. Son imposante moustache était anormalement hérissée et son teint était écarlate. Sa respiration était sifflante et quand il ouvrit la bouche, il en fit sortir une voix tonitruante qui résonna tout autour d'eux et on pouvait y sentir une colère noire.

" - Mais qu'est-ce que vous faites plantés ici, bande de crétins ?! Pourquoi vous n'êtes pas apparu sur scène quand je vous ai appelé ? "

Les yeux des deux artiste de cirque s'écarquillèrent, leur respiration devient dificile et leur langue se déséchèrent. ils perdirent des couleurs, même si leur visage était déjà recouvert de maquillage blanc, et ils eurent l'impression de faire une chute vertigineuse, alors qu'ils sentaient toujours leur corps en contact avec le sol.

" DEBOUT !!! " La voix de Mr Loyal leur traversa les tympans et ils s'exécutèrent d'un bond. Sephora et Pierrot étaient maintenant le dos droit, face au directeur de cirque, et commencèrent à ressentir des sueurs froides.

" Le rideau s'ouvre et il n'y a personne derrière... Vous vouliez me faire passer pour un idiot aux yeux du public ??? J'ai l'air de quoi, maintenant, hein ?! Ma meilleur artiste que tout le monde attends avec impatience et au final, RIEN ! Vous voulez que je passe pour un incompétant qui n'est même pas capable de..."

Pendant qu'il vociférait, Sephora lança un bref regard vers Pierrot. Ce dernier était paralysé de peur, il n'osait pas regarder son patron en face et, Sephora le voyait bien, il aurait voulu disparaître ou s'enfoncer sous terre. Mr Loyal continuait d'exprimer sa fureur, leva sa main enveloppée d'un gant blanc et pointa un doigt en direction de la belle artiste.

" Que toi, tu me fasses le coup de disparaître alors que tu dois faire ton numéro de tissu aérien en public, c'est déjà énorme. Mais qu'en plus...," son doigt désigna maintenant Pierrot "...tu t'y mettes toi aussi et ce, tout de suite après le passage de Sephora, c'en est trop ! Tu commences ton boulot depuis à peine un mois et déjà, tu pars au quart de tour. Ta carrière s'arrête ici, mon p'tit gars !

- C'est moi, la seule responsable." dit Sephora d'une voix claire, intelligible et assurée. Mr Loyal cessa alors de crier et se tourna vers elle. Son regard était plein de haine. Pierrot, de son côté, tournait lentement la tête vers celle qui avait pris la parole et également sa défense.

" - Que veux tu dire, misérable bouffonne ?

 - C'est moi qui l'ait emmené à l'écart du chapiteau et c'est moi seule qui est alors la responsable de cette situation. Il n'as donc rien à voir et je suis prête à en assurer la responsabilité."

Le silence qui retombait se faisait pesant et était presque palpable. Pierrot était impressionné que la belle artiste qu'il connaîssait à peine vole à son secours et affronte le petit homme qui paraîssait beaucoup plus féroce qu'il n'en avait l'air. Mr Loyal respirait bruyament pas le nez et Sephora soutenait son regard, mais sans se montrer en position de force. Au bout d'un moment qui leur semblait infinissable, le patron de cirque parla de nouveau et s'adressa en premier à Pierrot.

" - Toi, retournes dans ta roulotte et ne t'avises surtout pas de refaire une autre bavure comme celle-ci, sinon tu auras affaire à moi personnellement", siffla-t-il entre ses dents. Pierrot ne se fit pas prier et partit d'un pas lent et maladroit en hochant la tête. Puis lorsqu'il fut suffisamment éloigné, Mr Loyal reporta son attention sur Sephora.

" Ton comportement me met de plus en plus sur les nerfs, jeune femme. Tu sembles oublier ta position vis à vis de moi et je ne peux le tolérer..."

Sephora ne disait rien et se contentait d'attendre.

" J'ai le pouvoir de te réduire à néant. Je peux d'un simple geste mettre fin à ton existence et te réduire en cendres." Tout en parlant, le patron de cirque s'avançait lentement vers Sephora et on pouvait presque sentir une aura malveillante émanant de lui, au fur et à mesure qu'il s'approchait de la belle artiste.

Le petit homme s'arrêta alors devant Sephora.

" Je ne peux malheureusement pas me débarrasser de ma meilleure artiste qui me fait quand même gagner un bon paquet d'argent. Mais je peux au moins le rendre plus docile et obéissante." Dans les yeux du petit homme qui étaient braqués dans ceux de la belle et grande femme, on pouvait alors voir une lueur dansante avec quelque chose de diabolique à faire froid dans le dos. Sephora laissa alors échapper sa voix dans un murmure tout en baissant les yeux.

" - Si vous désirez m'infliger maintenant une punition, je ne m'y opposerais pas...."

Mr loyal prit alors un petit temps de réflexion. Puis avec un petit sourire malsain, il prit sa canne par le milieu et pointa le pommeau où était incrustée une pierre précieuse rouge et polie vers Sephora. Cette dernière ferma ses délicates paupières, bloqua sa respiration et attendit.

Presque aussitôt, elle ressentit une horrible douleur dans chaque parcelle son corps. Elle se sentait enserrée, comprimée, comme si elle était prise dans un étau étroit. Sephora fit une grimace, les yeux toujours fermés, mais serrait les dents pour ne pas émettre le moindre son. Elle ne voulait pas donner satisfaction à son bourreau et surtout pas que Pierrot, qu'elle venait de rencontrer, puisse l'entendre crier de douleur. La pression monta ainsi que l'insupportable plainte de son corps et elle avait de plus en plus de mal à ne pas crier. Son calvaire augmenta d'un cran et des larmes commencèrent à couler le long de ses joues. Voulant à tout prix éviter de pousser un hurlement qui serait parvenu aux oreillers de Pierrot, elle réussit dans un effort qui lui semblait surhumain à émettre un long gémissement de douleur. Un gémissement plein de souffrance, de peine et son visage était crispé en une horrible grimace d'agonie.

Puis, alors qu'elle commencait à perdre connaissance, tant la douleur lui embrumait l'esprit, Mr Loyal se décida à achever son châtiment et reposa à terre sa canne. Sephora ne put se tenir debout et ses jambes cédèrent sous son poids. Elle se retrouva au sol, la respiration haletante et se tenait les côtes fermement pour tenter de chasser la douleur qui diminuait lentement dans son corps. Avec un sourire satisfait, Mr Loyal tourna alors les talons et sans dire un mot, s'éloigna de Sephora qui ressemblait maintenant à une pile de vêtements rouges, noirs et verts.

Avec difficulté, la belle artiste se releva, et marcha lentement vers sa roulotte. Elle ouvrit et referma la porte avec difficulté, se dirigea vers son lit et s'y effondra. Il lui fallu quelques minutes pour se remettre de cette cuisante épreuve, mais elle finit par sourire un peu, se disant qu'elle avait réussit à sauver Pierrot de cette situation.

 

Pardon pour ne pas avoir mis à jour le blog plus tôt. Il m'est arrivé plusieurs choses en même temps et je n'ai pas réussi à trouver un trou pour dessiner. Depuis deux semaines, je travaille en temps que bénévole dans une agence de communication près de chez moi pour une mission d'un mois. Je leur fournie des visuels et en échange ils me donnent des conseils pour devenir auto-entrepreneur, trouver des clients et réussir à monter ma propre boite. Comme je cherche du boulot depuis Janvier, j'ai saisi cette occasion et j'espère que cela va porter ses fruits.

Pour en revenir au blog, voici une petite histoire avec Sephora qui s'inspire d'une mésaventure qui m'est arrivée il y a un an quand j'étais stagiaire dans une grosse boite d'applications mobiles. J'ai fait une énorme bavure et le patron était à deux doigts de me renvoyer. Il m'a crié dessus pendant 20 minutes et les murs ont tremblés. Heureusement, mon tuteur a pris ma défense en disant qu'il était en partie responsable et tout s'est plutôt bien passé. La sensation de terreur que les personnages ont éprouvé est exactement la même que ce que j'ai vécu et tout ce que hurle Mr Loyal reprends en grande partie ce que mon ancien patron m'a dit. Quand tes erreurs t'inspirent pour créer une histoire, c'est ce qu'on appelle un mal pour un bien.

10 août 2016

Spectacle de Tissu Aérien

(Images cliquables)

 La dernière fois que j'ai dessiné Sephora faisant du tissu, c'était il y a un peu plus de 6 ans. Avec le recul, je vois que je me suis grandement amélioré depuis le temps.

Vous avez donc droit à non pas une, deux ou trois mais bien 5 poses différentes dans l'art du tissu aérien à plusieurs mètres du sol. Ce spectacle de cirque demande beaucoup de rigueur et des muscles suffisament puissants pour porter son propre poids à bout de bras. Il faut aussi un sens de l'équilibre parfait et entrainer son corps à avoir très souvent la tête en bas.

28 juin 2016

Une victoire de plus pour le Mirmillon.

(Image cliquable)

Enfin. Le Rétiaire succomba finalement aux assauts incessants que le Mirmillon lui portait depuis plusieurs minutes. Son corps douloureux, fatigué, mais bien vivant heurta le sol bruyament et résonna dans tout le Colisée. Puis survint alors des gradins un bruit encore plus tonitruant pour marquer la victoire du Mirmillon. La foule était en délire, les bras se levaient haut dans le ciel, et même l'Empereur affichait sur son visage toujours aussi impassible un petit sourire discret. Du pain, des jeux et le peuple sera content, comme on disait.

Au début, le Mirmillon ne se rendit pas tout de suite compte que le Colisée tout entier manifestait sa victoire. Il ne tourna pas tout de suite la tête vers le public pour y voir des visages hilares et excités. Non, il regardait son adversaire au sol. Dans son esprit, il se remémorait les semaines précédentes où il s'était entrainé avec son opposant, qui était maintenant couché sur le sable du Colisée. Tout avait était orchesté et l'issue du combat était déterminé depuis le début. Mais ça, le public avait tendence à l'oublier. Le peuple se rassemblait ici pour voir des hommes se battre, pour voir des adversaires se prendre des coups et pour voir un gagnant et un perdant. Les gladiateurs donnent ainsi au peuple ce qu'il veut et recommencent encore, encore et encore.

Puis finalement, le bruit provoqué par la foule dans les gradins parvint finalement au oreilles du Mirmillon. Il vit enfin les bras s'agiter, il entendit enfin les voix l'acclamer. Alors, il se redressa, mit son bouclier à terre, embrassa du regard le Colisée et leva en l'air son poing en signe de victoire.

 

Une illustration pour répondre au concours organisé par mon amie blogueuese Mars. Le thème était "la victoire" et quoi de mieux pour représenter la victoire qu'une scène de combat, une foule et un combattant toujours debout ? Pour le style graphique, je me suis inspiré du jeu de cartes à collectionner en ligne Eredan. Je participe au prochain Japan Expo, donc je ne pourrais pas faire de mise à jour avant quelques semaines. Tout ce que je peux dire, c'est qu'il y aura Sephora en vedette. ^_^ 

03 juin 2016

Mirror's Edge City Fan-art

(Image cliquable)

Mon second fan-art du jeu vidéo Mirror's Edge. Je me suis lancé comme défi de recréer la ville dans laquelle se passe l'histoire et le résultat est au delà de mes espérances. De plus, je voulais donner un aspect géométrique sans aucune courbe et c'est pas si mal, en fait. ^_^

Le jeu Mirror's Edge Catalyst, la préquelle qui nous explique comment l'héroine Faith Connors est devenue une Runner, sort très bien tôt et j'ai hâte de le posséder enfin pour sauter de toit en toit. XD

Posté par Chopper25 à 23:24 - - Commentaires [2]
Tags : , , , , ,
23 mai 2016

Congratulations ! You're a graduate now.

(Image cliquable)

Le vendredi 20 Mai s'est déroulée ma remise de diplôme à la Maison de la Mutualité sur Paris, en compagnie de l'école de Communication E-Artsup, du groupe IONIS. Comme plusieurs centaines de diplomés, j'ai serré la main du directeur de mon école, mes parents m'ont pris en photo et j'ai jeté en l'air mon chapeau comme les américains. Après 5 longues années d'études, j'ai alors reçu le titre de Responsable de la Création. Je peux maintenant faire tous les métiers que je rêve de faire depuis que je suis gosse, comme Directeur Artistique, Illustrateur Graphiste, Infographiste ou même Graphiste 2D.

Je remercie mes professeurs qui m'ont permis d'apprendre un merveilleux métier, mes parents pour leur soutien et mon amie Mélusine Cocker qui m'a soutenue dans des moments difficiles. Maintenant, il ne me reste plus qu'à trouver un emploi et j'aurai enfin une vie de rêve. ^_^

 

03 mai 2016

Fallout 4 Illustration - The Glowing Sea

(Image cliquable)

La Guerre... La Guerre ne meurt jamais...

Lors de mon aventure dans les terres dévastées, je me suis retrouvé dans un endroit particulier. Un territoire où le taux de radiations est tellement élevé qu'il peut tuer un homme sans protection en quelques secondes : La Mer Luminescente. L'atmosphère est irrespirable, le Soleil est caché derrière d'épais nuages verts, des éclairs traversent le ciel. Partout à l'horizon, on ne voit que la Mort. Plus de végétation, plus de civilisation, plus rien. Tout a été détruit par les bombes atomiques et les retombées radioactives mortelles. Et pourtant, je dois traverser ces terres pour y trouver quelqu'un qui pourrait peut-être m'aider dans ma longue quête...

Ce jeu est tout simplement génial ! Dommage quand mon ordinateur n'est pas assez puissant pour le faire tourner à fond avec des graphiques hautes définitions. ^_^ J'adore la technique du Camaieu avec des aplats de couleurs. C'est tellement simple à faire et avec plusieurs calques les uns sur les autres, on arrive à faire de superbes illustrations. Tout a été réalisé à partir de captures d'écrans durant la très longue partie.

BONUS

Voici une version de l'illustration sans l'Armure Assistée et les détailles de l'armure en question.

 

 

Stellabluegirl.canalblog.com | 2010 - 2016 | Tous droits réservés